Pour une vie Active

Pourquoi consulter un Physio après l’accouchement?

Tout le monde sait à quel point un accouchement peut-être est douloureux, mais la plupart supposent qu’une fois le travail terminé, le dur labeur est fait. Malheureusement, un nombre important de nouvelles mères éprouvent des problèmes pelviens après l’accouchement. Heureusement, voir un physiothérapeute peut atténuer les complications et prévenir les blessures futures.

 

Quels sont les risques?

L’accouchement vaginal peut nuire à la santé pelvienne et les dysfonctionnements pelviens post-partum sont courants. 35% des nouvelles mères souffrent d’incontinence urinaire et 20% souffrent de lésions musculaires graves du plancher pelvien. C’est après un accouchement vaginal normal, lorsque tout le corps – mais surtout l’abdomen et le bassin – subit beaucoup de changements physiques et de stress. Les muscles s’étirent et s’affaiblissent tout au long de la grossesse et peuvent se déchirer ou subir des lésions nerveuses pendant le travail. Cependant, les complications ne se limitent pas à l’accouchement vaginal; les mères qui accouchent par césarienne peuvent également souffrir de problèmes de plancher pelvien, bien que cela soit moins probable.

Vous êtes plus à risque de problèmes de plancher pelvien post-partum si vous:
● Avez des jumeaux ou des triplés
● Avez déjà eu des enfants
● Êtes une mère plus âgée
● Souffrez d’obésité
● Avez déjà subi une chirurgie pelvienne
● Souffrez de constipation ou d’une toux chronique

Bien que les problèmes de plancher pelvien soient courants, ils ne sont pas des effets secondaires normaux de l’accouchement, et les symptômes doivent donc être étudiés et traités. Sans soins appropriés, les problèmes de plancher pelvien peuvent s’aggraver.

Quels sont les symptômes?

 

Les problèmes de plancher pelvien post-partum peuvent se manifester de plusieurs manières, notamment:


● Incontinence urinaire ou intestinale, y compris les petites fuites (par exemple, en éternuant ou en toussant)
● Augmentation de la fréquence ou de l’urgence urinaire
● Douleur pendant les rapports sexuels
● Douleurs pelviennes en général, qui peuvent apparaître dans le bas du ventre, le coccyx ou le bas du dos
● Prolapsus des organes pelviens

Si vous ressentez l’un de ces symptômes plus de six semaines après l’accouchement ou si vous ressentez toute autre douleur ou gêne inhabituelle, consultez votre médecin.

 

Comment un physio peut-il aider?


La façon la plus simple et la plus facile de traiter la dysfonction du plancher pelvien est avec l’aide d’un physiothérapeute qualifié qui peut évaluer la cause profonde du problème et vous guider à travers des exercices qui aident à résoudre les symptômes en renforçant les muscles et en rétablissant la fonction. L’évaluation initiale peut comprendre un examen interne, qui est la meilleure méthode pour déterminer l’état du plancher pelvien. Il peut également inclure un dépistage de l’intestin et de la vessie pour identifier les problèmes associés.
Les exercices du plancher pelvien sont le meilleur moyen de renforcer et de retrouver le tonus des muscles du plancher pelvien; ceux-ci peuvent inclure des exercices de Kegel, ainsi que d’autres axés sur la stabilisation abdominale et l’entraînement de la vessie. Un physiothérapeute peut également vous renseigner sur la façon de reprendre l’activité physique en toute sécurité.Dans les cas très graves, la chirurgie pelvienne peut être recommandée pour réparer les muscles endommagés ou pour rectifier le prolapsus d’organe.La physiothérapie n’est pas seulement utile après l’accouchement; il peut également aider à la posture, aux maux de dos, aux techniques de respiration et à la protection du plancher pelvien pendant la grossesse, ce qui réduit à son tour le risque de dysfonctionnement du plancher pelvien après l’accouchement.

Choisir les bonnes chaussures pour votre enfant

Choisir les bonnes chaussures pour votre enfant n’est pas seulement une question de mode; des chaussures adéquates font partie d’un mode de vie sain et peuvent faire une énorme différence dans la posture, la sécurité et le confort d’un enfant. Voyons comment choisir les meilleures chaussures pour vos tout-petits.

 

Pourquoi les chaussures sont-elles importantes?

Les choix que vous faites maintenant pour votre enfant se prolongeront jusqu’à l’âge adulte; la plupart d’entre nous, 98% sont nés avec des pieds en bonne santé. Seulement 40% des 98% auront des pieds en santé à l’âge adulte. De toute évidence, trouver les bonnes chaussures peut faire une grande différence.

Les avantages des chaussures appropriées comprennent:
● Améliorer la posture
● Protéger les articulations
● Soutenir et amortir les pieds pendant l’activité
● Aider au confort
● Prévention des glissades, chutes et blessures 
● Protéger la plante des pieds des dangers

Bien sûr, il existe de nombreuses options lors de l’achat de chaussures pour enfants, mais si beaucoup d’entre elles sont adorables, toutes ne sont pas pratiques ou sûres.

 

Comment choisir les bonnes chaussures?


Choisir les bonnes chaussures ne doit pas être un défi. Voici quelques directives simples à suivre pour vous assurer de prendre la bonne décision:


1. Adapter la chaussure selon l’âge de votre enfant


Les pieds des enfants grandissent beaucoup – jusqu’à 12 tailles au cours de leurs trois premières années de développement. Mais près de la moitié des enfants portent une taille de chaussure incorrecte. Cela peut causer de graves problèmes pendant la croissance des pieds, il est donc essentiel de toujours mesurer les pieds de votre enfant avant d’acheter de nouvelles chaussures.

Comme ils peuvent changer si rapidement, les physiothérapeutes recommandent des contrôles de taille fréquents au rythme suivant:
● Tous les deux mois pour les enfants de moins de deux ans
● Tous les quatre mois pour les enfants de trois à quatre ans
● Tous les six mois pour les enfants de plus de cinq ans

Et quelle que soit la mesure, demandez toujours à vos enfants d’essayer des chaussures avant de les acheter; leurs pieds ne doivent pas être écrasés sur toute leur largeur et leurs orteils doivent pouvoir bouger librement. Si vos petits sont mobiles, demandez-leur de se promener dans les chaussures pour tester leur niveau de confort et identifier les zones de tension ou d’inconfort.

2. Des chaussures différentes pour différents stades de développement


Les chaussures pour bébés diffèrent considérablement des chaussures pour enfants, donc gardez à l’esprit le stade de développement de votre enfant. Les nourrissons n’ont pas besoin de beaucoup de soutien car ils ne marcheront pas. Les tout-petits sont à mi-développement, mais debout toute la journée, ils ont donc besoin d’espace pour grandir et des chaussures confortables. Les enfants plus âgés ont des pieds moins fragiles mais les utilisent de manière plus variée, et généralement pour des activités à fort impact, donc les chaussures avec un mélange de flexibilité et de soutien sont meilleures.

 

3. Considérez l’activité


Pour les enfants plus âgés, comme pour les adultes, il est important de se rappeler pour quelle activité les chaussures seront portées. Les chaussures de course ont des caractéristiques différentes des chaussures de marche. Si votre enfant pratique un sport spécifique, pensez à acheter des chaussures conçues pour ce sport, car elles offriront plus de protection et de soutien de manière spécifique requis pour cette activité. Si vous cherchez simplement de bonnes chaussures tout usage, vérifiez l’épaisseur et l’adhérence de la semelle, la flexibilité du matériel et surtout la taille.

 

4. Choix du matériel


Les pieds des enfants transpirent plus du double de ceux des adultes, alors recherchez des chaussures faites de matériaux légers, transpirants et naturels, afin que vos pieds ne surchauffent pas. Cela peut prévenir les cloques ainsi que les odeurs désagréables. Une chaussure en toile est une meilleure option, car elle est également lavable, tout en étant durable. Évitez le plastique et les matériaux synthétiques.

 

5. Choisir le type d’attaches


Les chaussures que vous envisagez peuvent être entièrement lacées, velcro ou autre chose. En règle générale, il est recommandé d’éviter les chaussures à enfiler et les chaussures sans dos pour les enfants, car ils n’offrent pas un soutien adéquat. Le choix entre les attaches est une question de capacité pour votre enfant; dans la mesure du possible, choisissez une chaussure facile à enfiler et à retirer.

Mieux vous serez préparé avant de partir à la recherche de chaussures pour enfants, plus votre magasinage sera facile. N’oubliez pas que s’ils ne sont pas à l’aise dans le magasin, ils ne le seront pas lorsqu’ils les porteront à la maison!

Sac à dos

Sac à dos et maux de dos

Voilà nous sommes déjà rendus à cette période de l’année où nous préparons la rentrée scolaire. Un des items essentiels est l’achat du sac à dos.  Malgré l’avancée de la technologie et l’apparition d’appareil électronique, le sac à dos demeure le seul moyen pour transporter les effets scolaires au quotidien. Malheureusement cela n’est pas sans risque pour nos tout-petits qui peuvent parfois trimballer l’équivalent de leurs poids.

Les risques

En effet, le port d’un sac à dos lourd peut à l’origine divers blessures musculosquelettiques et dans des certains cas, causer des douleurs incessantes au niveau du dos. Tout dépendants de la posture adoptée par l’enfant lors du port du sac à dos, les dommages peuvent être variés. Certains auront tendance à se pencher vers l’avant d’autres à arquer leur dos pour tenter de maintenir un certain équilibre. Ceci peut entraîner une augmentation de la compression sur la colonne et provoquer des douleurs au cou, au dos et parfois même aux épaules. Le fait également de lever le sac d’un seul côté peut causer un déséquilibre postural. Ceux qui portent un sac avec des bretelles plus étroites sont exposés à une pression accrue sur les vaisseaux sanguins et les nerfs au tour du cou et des épaules pouvant entraîner des problèmes circulatoires ou des lésions nerveuses. De plus, les enfants de plus petite stature sont plus à risques de blessures vu leur taille.

Choisir le bon sac à dos

Afin de prévenir les blessures et les douleurs, il est important de connaître les critères essentiels pour choisir le bon sac à dos :

  • Choisir un sac fait de matériel léger
  • Choisir un sac avec deux (2) bretelles larges rembourrées
  • Choisir un sac avec une ceinture à la taille pour mieux répartir la charge
  • Choisir un sac avec plusieurs pochettes pour répartir le poids des objets
  • Choisir un sac dont le dos est rembourré pour augmenter le confort et éviter la pression des objets pointus

Comment adapter à son sac à dos

Selon les études scientifiques, le poids du sac à dos ne doit pas être plus de 10-15 % du poids de l’enfant. De plus, les physiothérapeutes et médecins recommandent ceci:

  • Porter le sac à dos sur les deux (2) épaules pour bien répartir le poids
  • Adopter une posture adéquate et éviter d’arrondir ou pencher le corps vers l’avant
  • Ajuster la longueur des bretelles afin d’éviter que le sac descende sur les fesses
  • Placer les objets plus lourds près du corps, au centre du sac
  • Alléger le sac si vous remarquez que votre enfant a de la misère à le lever

Plus de 70% des élèves portent un sac à dos avec un poids supérieur à la limite suggérée. Gardez votre enfant en sécurité cette année en investissant dans un sac à dos adéquat et en lui expliquant comment prévenir les blessures au dos.

Notre physiothérapeute, Fawzi Charaan vous explique à travers un vidéo comment choisir le sac à dos et comment l’ajuster pour prévenir les blessures. Voir le vidéo ici!

Vous avez des questions sur les sacs à dos ou sur les blessures reliées à leurs usages? Planifier un rendez-vous avec un de nos physiothérapeutes pour avoir l’heure juste.

Physio Proactive, 2018.

Call Now Button