Pour une vie Active

La physiothérapie et le syndrome du tunnel carpien

Qu’est-ce que le syndrome du tunnel carpien?

Le syndrome du tunnel carpien survient suite à une compression du nerf médian au niveau du poignet. Cette compression est secondaire à l’inflammation des tendons qui se situe autour du nerf médian. Ceci peut engendrer de la douleur et causer des fourmillements et/ou engourdissements dans la main et au niveau des doigts plus particulièrement le pouce, l’index et le majeur. Si la condition n’est pas prise en charge ou traitée adéquatement, elle peut entrainer de la faiblesse musculaire dans la main, une diminution de la force de poigne et une douleur persistante/chronique.

Qui peut être atteint?

On est tous à risque de développer le syndrome du tunnel carpien, mais plus particulièrement les femmes. Cette condition est également associée au travail impliquant un mouvement répété, à une prédisposition génétique, à l’arthrite, à certaines maladies thyroïdiennes, à l’obésité et durant la grossesse.  Il est commun de remarquer une atteinte bilatérale des deux mains. Généralement, les symptômes débutent graduellement et s’aggravent durant la nuit.

Quelles sont mes options thérapeutiques?

Dans la majorité des cas, l’approche privilégiée est la physiothérapie combinée à la médication. Les anti-inflammatoires, le port d’orthèse et parfois l’infiltration de cortisone sont utilisés pour aider à soulager la douleur et optimiser la thérapie. La chirurgie est considérée seulement dans les cas plus sévères qui sont réfractaires à la physiothérapie.

Comment la physiothérapie peut vous aider?

La physiothérapie est primordiale dans le traitement du syndrome du tunnel carpien. Le physiothérapeute peut :

  • Évaluer les causes possibles et informer le patient sur la condition et les méthodes pour freiner l’aggravation de la blessure.
  • Prescrire des exercices pour diminuer la douleur et la compression sur le nerf médian et augmenter la force musculaire
  • Prodiguer des modalités électriques telles que l’ultrason ou le TENS pour soulager la douleur.
  • Recommander le patient pour la prescription de médicaments ou d’autres thérapies telle que l’acupuncture.

Comment prévenir cette condition?

Voici quelques conseils pour diminuer le risque de développer le syndrome du tunnel carpien :

  • Faire de l’activité physique,
  • Maintenir un poids santé,
  • Prendre des pauses régulièrement lors de l’exécution de tâches répétées,
  • Bouger et étirer régulièrement les mains et les poignets,
  • Adopter une bonne posture et ergonomie lors de l’utilisation accrue de la main et du poignet – par exemple, ne pas agripper un objet de façon trop serrée et éviter les positions contraignantes pour une période prolongée.

Malheureusement, on ne peut éviter tous les facteurs de risque. Il est donc important de consulter dès l’apparition des premiers symptômes pour prévenir une chronicisation de la condition.

Contactez-nous dès aujourd’hui pour prendre un rendez-vous avec un de nos physiothérapeutes et mettre fin à votre douleur.

Physio Proactive, 2018.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Call Now Button